Le mur — Confessions d’un bipolaire du siècle

super

Bipolaroid

Vous me connaissez. Vous me tenez identifié. Vous n’êtes pas forcément celle dont je parle si souvent dans ces pages. Mais, qui que vous soyez, je vous ai sans doute fait mal ou peur au cours de mes phases maniaques passées, par mes actes les plus insensés, par le harcèlement que je vous imposais — et vous êtes ici le monde entier — au sujet de ma « littérature » — les écrits délirants et incohérents du feu David Anderson, mon pseudonyme d’alors, et son puéril Fishbach Program: New Insights Into Terrorist Attacks. Peut-être êtes-vous un, une, peut-être êtes-vous mille. Peut-être êtes-vous de ma famille. Peut-être êtes-vous un ami. Peut-être êtes-vous traumatisé et concerné par la frontière qu’il peut exister chez moi entre le trouble bipolaire et la schizophrénie depuis ce beau jour de mai 2017 où je me suis jeté sur des voies de chemin de fer pour me la…

Voir l’article original 1 095 mots de plus

Publié par yann le coz

pas grand chose

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :